You are currently viewing Lübeck : un bon antidote contre le blues de Noël

Lübeck : un bon antidote contre le blues de Noël

Dans le grand Nord, l’hiver n’est pas forcément la saison la plus propice au tourisme. Il fait froid, gris et sombre. Il y a même des jours où on se demande si le soleil n’a pas oublié de se lever. Quand il pleut, c’est le comble de la mélancolie.

Si la plupart des habitants espèrent avoir de la neige pour Noël — le fameux « Weiße Weihnacht » si présent dans les films américains et si mythique en Europe —, c’est peut-être pour contrer cette grisaille extérieure qui rend certains moroses ou léthargiques. Le sapin couleur neige d’argent de Tino Rossi est encore d’actualité : un rêve collectif. Mais malheureusement pour le nord, en règle générale, les flocons n’arrivent pas à l’heure et du coup, Noël reste souvent « grün », c’est-à-dire vert. Noël au balcon…


En 2022, la neige a fondu quelques jours avant Noël, décevant un grand nombre d’Allemands du Nord qui avaient espéré qu’elle resterait un peu plus longtemps. Pas de « Weiße Weihnacht » cette fois-ci non plus !

Afin de patienter jusqu’à la saison nouvelle, les Nordiques ont donc inventé des remèdes qui sont devenus traditionnels avec le temps. Voici les plus courants et les plus efficaces :

  • les bougies, de préférence rouges ou blanches
  • les guirlandes lumineuses dans les jardins, sur les balcons ou autour des portes et des fenêtres
  • les couronnes de l’avent posées sur la table ou pendues au plafond
  • les décorations extérieures les plus diverses, des étoiles traditionnelles de Saxe aux stalactites bleuâtres clignotants
  • les petits gâteaux secs et les pains d’épice (ah, ces exquises odeurs de fin d’année !) qu’on sort de leurs boîtes tous les jours au goûter
  • les thés aromatisés et le vin chaud
  • les calendriers de l’avent, achetés tout faits et souvent chocolatés ou fabriqués maison avec amour
  • les films traditionnels, surtout « Trois noisettes pour Cendrillon » (diffusé tous les ans à Noël depuis 1975) et « Le petit Lord Fauntleroy » (diffusé aussi tous les ans depuis 1982)
  • les marchés de Noël et les petites fêtes de village


Néanmoins, contrairement aux semaines qui précèdent Noël et qui sont effervescentes en ville, le 25 et le 26 décembre sont étrangement calmes. Tout d’abord, il faut savoir que ces deux jours sont fériés en Allemagne. En plus, traditionnellement, ils sont réservés aux visites et aux repas en famille.

À cette date, la plupart des marchés de Noël sont déjà fermés. Les stands ne sont pas encore forcément démontés mais ils disparaîtront très rapidement.

La période qui suit est en fait la plus calme de l’année, certains musées sont ouverts, mais pas tous et même les villes touristiques proposent bien moins d’activités : le Nord s’endort, s’enferme, s’engourdit. S’ennuie parfois aussi.

Heureusement, contre le blues de fin décembre, ses démons bleus et ses idées noires, il y a Lübeck.

Parfait pour ceux qui ont besoin de sortir, de visiter un musée ou de voir du monde en ville !


Lübeck en images

La ville et ses musées

De jour, Lübeck n’échappe pas non plus à la grisaille mais elle conserve cependant ses atouts : des monuments gothiques qui datent de la Hanse, de charmantes ruelles étroites et des musées qu’on peut visiter pendant les jours fériés. Parmi eux, on trouve le très beau Musée de la Hanse dont j’ai déjà parlé dans cet article. Il est ouvert de 10 h à 18 h le 25 et le 26 décembre.

Hansemuseum
Informations sur les horaires

Sinon, il y a le musée de la frangipane au-dessus du magasin de Niederegger. Cette exposition gratuite est ouverte à Noël dans la matinée mais fermée le 25 et le 26 décembre.

Niederegger
Informations sur les horaires


Une autre possibilité — le célèbre « Holstentor », symbole de Lübeck :


Ses tours abritent un musée sur l’histoire de la ville. Lui aussi est ouvert le 26 décembre.

Holstentor
Informations sur les horaires

Les lumières

C’est vers 16 heures, lorsque la nuit tombe, que les rues du centre-ville, ses bâtiments en brique et ses quais gagnent en luminosité. L’heure de faire une belle promenade nocturne.



Les marchés de Noël

Évidemment, il y a moins de vie que d’ordinaire dans le centre-ville. Néanmoins, deux marchés de Noël restent ouverts jusqu’au 30 décembre et même si beaucoup, rassasiés, restent à la maison, les rues principales sont animées.

À Travemünde, à l’embouchure de la Trave, il y en a même un qui accueille ses visiteurs jusqu’au 1er janvier.


De belles étoiles rondes nous accompagnent dans la rue qui descend vers le Holstentor.

Après Noël, vous pourrez donc encore faire des emplettes. Les vendeurs vous attendent de pied ferme et ils ont aussi de quoi vous restaurer — des grogs, des saucisses, des champignons à la poêle…

Les marchés en question se trouvent sur la place de la mairie et près de l’Hospice du Saint-Esprit dans le cas du marché maritime qui se voit de loin grâce à sa grande roue. Ces deux marchés ne sont fermés que le 25 décembre.

La rue marchande



Le marché de la mairie



Le marché maritime


La Trave

Même si les quais de la Trave sont moins éclairés que les rues, les bateaux du musée des vieux gréements sont illuminés également, le LISA de Lübeck par exemple. Et les lumières du Palais des Congrès et de la Musique se réverbèrent merveilleusement dans l’eau.


A droite, le LISA de Lübeck, une caravelle construite d’après d’anciens plans
La MuK conçue par l’architecte Meinhard von Gerkan (1994)

Avec toutes ses illuminations et ses animations, Lübeck nous fait donc un beau cadeau de Noël — une belle atmosphère arc-en-ciel entre tradition et modernité qui remonte le moral et donne de la joie de vivre.

Un bon remède contre le blues et la grisaille hivernale !