You are currently viewing Dans le parc de Westensee — Au paradis des moutons à lunettes

Dans le parc de Westensee — Au paradis des moutons à lunettes

Dans le grand Nord, il y a des coins de paradis vraiment bien cachés — même à proximité des grandes villes. En allant au domaine de Marutendorf et au bord du lac de Westensee, vous êtes à quelques kilomètres de Kiel et loin de la foule car l’endroit n’est pas connu du grand public. Les amoureux de forêts un peu vallonnées et de campagnes bucoliques vont aimer car d’ici, vous pourrez faire plusieurs jolies promenades dans le parc naturel de Westensee.

Le parc naturel de Westensee

Pour ceux qui sont de passage dans la capitale du Schleswig-Holstein, aller dans le parc naturel de Westensee, c’est l’occasion de découvrir un paysage de moraines typique de la région sans faire trop de route. A titre d’exemple, le joli petit village de Westensee et son « sommet », le Tüteberg, sont à dix kilomètres de Kiel.



Vous y rencontrerez une nature de 25.000 hectares qui s’étend autour de la plus grande rivière du Schleswig-Holstein et qui a grosso modo la forme d’un triangle délimité par un système d’autoroutes. On y trouve des lacs aux formes étranges et tout un ensemble de belles collines rondouillardes. Les villages sont petits, principalement agricoles. Souvent, vous y verrez de grandes fermes et des chaumières aux jardins romantiques ainsi que différents manoirs cachés au milieu de leurs forêts et de leurs prés. Les plus connus sont Emkendorf et Deutsch-Nienhof, mais il y a aussi Marutendorf — à quelques kilomètres de Kiel.



Marutendorf et l’Eider supérieure

Le domaine de Marutendorf se trouve dans un site protégé NATURA 2000 qu’on a appelé « Parc naturel Westensee Eider supérieure », du nom de la rivière qui y coule.


L’Eider près de Marutendorf

Ici, je vous préviens tout de suite, l’Eider est encore fluette mais ses méandres sont charmants et ses berges bucoliques, surtout au printemps lorsque les oies se dandinent entre les herbes avec leur marmaille. Un jour, j’y ai rencontré un martin-pêcheur. Il attendait dans les roseaux. Il n’est pas rare non plus d’y voir des grues blanches ou des cormorans dans la cime des arbres. Le coucou quant à lui, se fait entendre au mois de juin et de temps en temps, les couleurs flamboyantes d’un faisan illuminent le calme vert des prés humides. Juste à côté, un troupeau de vaches mastique.

Pas grand monde — juste quelques promeneurs, deux ou trois vélos et, aux heures de pointe, les employés de la ferme qui se trouve au bout de l’allée, en face du château de Marutendorf.

C’est entre le domaine de Marutendorf et le petit village de Hohenhude que la rivière coule vers le Westensee. Ici, les anciens glaciers ont creusé une sorte de vallée qu’on appelle le Hansdorfer Graben, une réserve méconnue du public mais qui a l’avantage de présenter le paysage du parc naturel en miniature et de faire découvrir l’Eider Supérieure dont le parcours n’est accessible que ponctuellement aux randonneurs.


Vue sur une des collines de Hohenhude (de l’allée de Marutendorf). Au milieu, l’Eider coule en formant des méandres.
Le pont qui relie Hohenhude et Marutendorf se trouve en plein milieu de la vallée.
L’eau coule en direction du lac de Westensee.

A titre d’information

Avec ses 188 kilomètres, l’Eider est la plus grande rivière du Schleswig-Holstein. Pendant plus de mille ans, elle servit de frontière naturelle aux peuples danois et germaniques, ayant la particularité de couler d’est en ouest au sud de la péninsule du Jutland.
Déjà bien avant le Moyen-Âge, elle fut utilisée pour naviguer entre la Mer Baltique et la Mer du Nord dans laquelle elle se jette. Les peuplades vikings, par exemple, l’empruntaient avec leurs drakkars. Plus tard, ce sont les navires de la Ligue Hanséatique qui passaient jusqu’à Hohenhude et Flemhude pour acheminer leurs marchandises.
Au XVIIIe siècle, l’Eider fut canalisée et aujourd’hui, elle est interrompue par le Canal de Kiel sur des kilomètres. C’est pour cette raison que l’on distingue « l’Eider supérieure » de « l’Eider inférieure », la première prenant sa source au sud de Kiel et traversant plusieurs lacs comme celui du Westensee avant de se jeter dans le canal de Kiel, la seconde quittant ce même canal au niveau de la ville de Rendsburg.
Alors, la rivière poursuit sa route vers la Mer du Nord. Dans ces paysages de Marsch (« marais maritime ») et de tourbes, elle se présente plutôt sous une forme rectifiée et est enrichie par l’eau de ses affluents.
C’est à Tönning que vous trouverez son embouchure ou plutôt le barrage de l’Eider, une construction monumentale qui protège les côtes de potentielles inondations. Ici, elle fait plusieurs kilomètres de large.

L’allée verte de Marutendorf

Comme c’est souvent le cas des manoirs du Schleswig-Holstein, celui de Marutendorf se trouve au milieu d’un domaine composé de bois et de prés. Privé, il n’est pas possible de le visiter. Néanmoins, on peut s’y marier ou y festoyer moyennant finances. A peine peut-on entrevoir son entrée principale et les berges romantiques de son étang. Le nom de ce « Gut » vient des seigneurs de Marute qui vécurent du XIVe au XVII siècle, mais cette lignée a disparu il y a très longtemps. Depuis, différents propriétaires se sont relayés.


L’entrée du manoir
Le petit lac de Marutendorf est caché par une rangée d’arbres.
La ferme est entourée de prés idylliques.

C’est vrai qu’on ne peut pas voir grand chose en comparaison du domaine de Emkendorf où il est permis de se promener dans le parc. Cependant, rien que son allée majestueuse qui aligne ses marronniers et ses chênes multicentenaires vaut une petite balade. Chaque arbre est splendide et on a tendance à faire des Oh! et des Ah! à chaque nouveau virage.



Les lacs de Ahrensee et de Westensee

Le domaine de Marutendorf se situe juste à côté d’un ensemble de lacs, les plus proches étant le lac de Ahrensee et surtout le très beau lac de Westensee. Ces deux lacs sont à l’origine d’un circuit de randonnée classique souvent mentionné dans les guides touristiques. Bizarrement, les livres n’intègrent en général pas les bois et l’allée de Marutendorf à leurs randonnées. A tort, je trouve. Au fait, c’est dans ces bois qui bordent la rive est du Westensee qu’un couple d’aigles-pêcheurs fait son nid régulièrement. Aussi, vous ne pourrez pas aller partout dans la forêt et vous y trouverez même un panneau ainsi qu’une barrière interdisant d’aller plus loin.

Cependant, don’t worry, il y a assez de sentiers à parcourir quand même. Certains sont larges et bien entretenus, d’autres étroits et après de bonnes pluies, ils peuvent être si humides (et boueux) qu’ils ne sont parfois plus praticables pendant un moment.

Plus au sud, en traversant l’Eider et en rejoignant le village de Hohenhude par les chemins creux, vous trouverez deux autres lacs qui se prêtent à la randonnée aussi : le Petit Lac de Schierensee et le Grand Lac de Schierensee. Ils se trouvent juste à côté du Westensee. Leurs rives pentues et leurs forêts de hêtres sont superbes — en hiver aussi lorsque la surface de l’eau est polie par le givre et que les racines d’arbres sont dénudées par les vagues.

Les moutons de Carinthie

Pour ceux qui aiment le pastoralisme, il y a aussi de jolies bêtes à admirer dans un décor idyllique. Évidemment, selon la saison et le degré d’humidité des prés, les troupeaux changent d’emplacement, mais vous trouverez toujours quelques belles vaches qui broutent.

A mon avis, les « chou-choux de Marutendorf« , ce sont les moutons à lunettes de Carinthie — une race de mouton toute mignonne et aussi très rare qui est élevée ici, en toute tranquillité. Avec leurs taches noires sur les oreilles, sur la pointe de la queue et surtout autour des yeux qui rappellent des lunettes, ils sont craquants.

Cette race originaire d’Autriche date du XVIIIe siècle. Grâce à un croisement avec le mouton de Padoue, sa laine a un aspect soyeux ce qui lui vaut un joli surnom en allemand : celui de « mouton miroir ».

En danger d’extinction, cette race domestique est élevée entre autres à Marutendorf. Selon ses dires et ceux des médias, c’est Günther Fielmann, le roi de la lunetterie allemande, qui possède le plus grand cheptel du monde. Il faut dire qu’il est connu depuis longtemps pour son engagement en matière d’agriculture biologique et il aime ce genre de vieilles races.

La plus grande partie de son troupeau de moutons à lunettes se trouve à quelques kilomètres de là, au domaine de Schierensee qui lui appartient, mais il en a ici aussi — des bébés surtout. Très mignons.

Pas étonnant donc que son entreprise ait créé une mascotte qui ressemble aux moutons de Carinthie : Benni, un petit mouton à lunettes avec des lunettes. Les petits « Benni », les voilà au naturel :

En vous promenant à travers champs au printemps ou en été, vous verrez certainement des agneaux avec leurs mères — à l’ombre des pommiers, entre les fleurs de pissenlits, la tête dans un seau ou en train de tirer sur une tétine en plastique — système que j’ai trouvé très ingénieux pour que ces bambins aient tout ce dont ils ont besoin pour se sentir bien.

En bref : Sympa avec un grand S et P comme Paradis !

L’accès

Vous vous demandez comment on y accède ? Pas trop difficile. Marutendorf se trouve à l’ouest de Kiel. En quittant la ville par le quartier de Russee, laissez le panneau jaune de la capitale derrière vous. Autre possibilité : Rejoignez l’autoroute qui file vers Rendsburg et Husum. Prenez alors la sortie « Russee » et allez en direction de Rendsburg et Achterwehr. Après environ deux kilomètres, à l’entrée de Schönwohld, il faut tourner sur la gauche vers Rumohr. Très rapidement, après les habitations, vous découvrirez un petit panneau blanc qui indique que le domaine de Marutendorf se trouve sur la droite. Tournez et laissez votre voiture juste au départ de l’allée.

Une autre solution : Vous pouvez rejoindre Marutendorf à pied en traversant la vallée du Hansdorfer Graben par le sud, auquel cas vous partirez du petit village de Hohenhude.



Autres randos possibles