Comme tous les ans… Schönhagen et ses colonies

Comme tous les ans… Schönhagen et ses colonies

« Alle Jahre wieder… »

Cette petite chanson de Noël, tout le monde la fredonne en Allemagne dès que les premiers pains d’épice et les guirlandes réapparaissent dans les magasins. D’accord, ils sont mis en vente de plus en plus tôt mais en soi, il y a une chose sur laquelle on peut toujours compter : le 24 décembre, le petit Jésus sera là en même temps que Noël et ses cadeaux. Comme tous les ans.

A Schönhagen, au nord de l’Allemagne, il y a une autre chose sur laquelle on peut compter. A Noël, elles sont encore au chaud en Afrique, les petites hirondelles de rivage, mais bientôt, elles reviendront et elles iront s’installer dans le trou perdu de Schönhagen car elles savent qu’une falaise les attend et qu’elle leur est réservée.



Comme tous les ans, de 10 à 14 % de la population totale des hirondelles de rivage d’Allemagne viendront nettoyer leurs anciens tunnels et agrandir les terriers à coups de becs et de griffes. Après avoir rénové tout ça, elles s’installeront dans leurs nids douillets par milliers et elles feront ce que la nature leur demande de faire depuis la nuit des temps : des petits qui eux aussi partiront vers le sud à l’automne et reviendront pour se reproduire à la falaise de Schönhagen l’année d’après. Comme le reste de la colonie. Comme tous les ans.



Il faut dire que la falaise a tout pour leur plaire. Elle est très bien placée au fin fond de sa péninsule. Sa façade protégée des vents d’ouest donne directement sur la mer Baltique et elle s’élève jusqu’à 18 mètres sur des kilomètres. Quant à son sable et son argile, ils sont friables à souhait. Du coup, il n’y a plus qu’à crocher dedans.



Juste au-dessus, on trouve des hectares de champs et de taillis tandis qu’une grande lagune, le Schwansener See, s’étend au sud, entre Schönhagen et Damp. Un garde-manger et un dortoir idéal ! Et l’embouchure de la Schlei n’est pas très loin non plus avec ses rivages recouverts de roseaux.

Alors, à la fin de l’été, on voit ces chères hirondelles faire des pirouettes aériennes au niveau de la falaise et dans les alentours du lac, on peut assister au nourrissage des petits « fauves ». Comme tous les ans.


Près du lac de Schwansen, les petits n’ont d’yeux que pour leurs parents et pour ce qu’ils ramènent…


Et comme ce petit coin de paradis est joli comme tout, il y a encore une autre colonie sur laquelle on peut compter. Schönhagen n’a pas tout à fait 360 habitants mais tout un lot d’individus migrateurs qui y viennent dès que le beau temps le permet.

Depuis les années 1950, ils installent leurs tentes et leurs caravanes en bord de mer pour goûter aux bienfaits du camping et aux plaisirs de la plage car Schönhagen n’a peut-être pas grand chose mais pour les touristes, il a l’essentiel : un petit château qui sert de clinique de nos jours, un camping, des maisons de vacances ainsi que quelques restaurants. Et surtout, il a une plage et une falaise.

Tout ce qu’il faut donc pour faire de beaux châteaux de sable, se prélasser dans un Strandkorb, aller se baigner dans la Baltique du matin au soir, se promener en haut de la falaise et regarder les hirondelles faire leurs loopings au ras des vagues.

Comme tous les ans.


La plage et le bas de la falaise en images



Le haut de la falaise en images



Quelques infos complémentaires

La falaise de Schönhagen se trouve sur la péninsule de Schwansen, donc entre la ville de Eckernförde et la Schlei qui est un grand bras de mer. En tant que visiteur, il y a de quoi faire dans la région. C’est certainement une raison pour laquelle le tourisme marche bien à Schönhagen.



Ici, vous ne trouverez pas de grandes agglomérations. Kappeln au nord et Eckernförde au sud sont les villes les plus grandes. Je vais faire une comparaison osée mais bon, sur la côte, Schönhagen est un peu la « costa brava » de la péninsule alors que Damp est le pôle touristique de la « costa dorada ». « Damp 2000 », c’est le béton, une architecture en ciment typique des années 1970. Schönhagen est plutôt pépère et nature.


Au nord, les constructions que vous voyez appartiennent au port d’Olpenitz, le phare à droite fait partie de l’embouchure de la Schlei. Les bandes de plage de Schönhagen s’étirent jusqu’à là. Fin septembre, seuls les autochtones et les hirondelles (cherchez-la) sont de sortie.

Au sud, la « Skyline » de Damp se profile sur la côte.

Se garer — La promenade peut débuter au parking (payant) de Schönhagen.

Se restaurer — Surtout, quand vous passerez devant le restaurant qui s’appelle « Seestern », allez vous chercher une bonne glace et pensez à moi. J’ai rarement trouvé mieux sur la côte.

Conseils de sécurité — Evidemment, si vous vous promenez le long de la falaise et que vous décidez de monter, faites attention en vous approchant du bord. Pareil aussi si vous êtes en bas.
Les panneaux que vous trouverez vous expliquent clairement qu’il faut être vigilent en haut et en bas. Et pour ceux qui veulent faire du parapente ou de l’aéromodélisme, sachez que c’est interdit en période de nidification, donc entre le 1er mai et le 30 septembre (information de 2020). Sinon, c’est faisable (c’est d’ailleurs le même cas à Stohl près de Kiel).



A faire dans le coin

Côté Nord ou Nord-Est

Côté Sud ou Sud-Est

Pour en savoir plus