• Post published:26 juin 2018
  • Post category:dans le Harz
  • Temps de lecture :8 min de lecture
You are currently viewing Blankenburg et le mur du diable

Blankenburg et le mur du diable

La petite bourgade de Blankenburg se trouve à l’est du Harz, entre Bad Harzburg et Wernigerode, dans une plaine verte et modelée. Elle est couronnée d’un mur naturel … ou pas car il paraît que c’est le diable lui-même qui l’a construit.

Suivez-moi. Je vais vous raconter la curieuse histoire de la Teufelsmauer. Ensuite, nous y ferons une petite promenade.

Selon la légende, il y eut un temps sans massif montagneux à Blankenburg. Un temps où tout était plat dans cette belle plaine. Or, cela changea le jour où le diable ayant fait un pari avec Dieu se mit dans une colère bleue parce qu’il se sentait trompé.

Avant ce pari, Dieu régnait sur le monde entier. Cependant, le diable s’était mis en tête de changer l’ordre des choses. Pour lui, Dieu aurait les plaines tandis que lui deviendrait le maître des montagnes du Harz. Il avait donc parié que tout ce qu’il aurait délimité en une nuit lui appartiendrait. La surface encerclée serait son nouveau territoire. Il n’y avait qu’à construire un grand mur autour de son domaine avant le chant du coq. Une nuit suffirait, se dit-il, et il se voyait déjà gagnant. Il se mit donc au travail. Une pierre après l’autre.

Que les coqs peuvent être sacrément bavards, surtout le matin, il l’avait oublié et c’est ce qui lui coûta la victoire car il ne lui manquait que quelques pierres à poser lorsque malheureusement pour lui, le coq d’une paysanne qui s’en allait au marché avec son animal se mit à chanter. Pris d’une crise de rage, il cassa alors son œuvre du poing et c’est pour cette raison qu’aujourd’hui, les restes de son mur sont disséminés dans le paysage du Vorharz. Il semblerait que l’on trouve une partie de ce mur à Blankenburg. Plus bas, il y en a une autre partie à visiter à Thale.

Evidemment, il y a aussi une explication géologique à la clé. Le Mur du Diable semble avoir au moins 85 millions d’années. Selon les experts, il se forma à partir d’une mer de craie pendant le Crétacé supérieur. A la fin de cette période, les couches de grès se virent soulevées par le massif du Harz ce qui explique l’existence d’une crête miraculeuse. Celle-ci se décomposa à certains endroits mais pas partout.

Quoi qu’il en soit, elle fait aujourd’hui le bonheur des randonneurs entre Blankenburg et Quedlinburg et c’est là que je vous emmène maintenant.

Mes conseils



faire la randonnée le long du mur du diable jusqu’au Hamburger Wappen à Timmenrode (il y a deux tampons à trouver pour la Harzer Wandernadel)

manger au Altdeutsches Kartoffelhaus — par beau temps dans la cour du restaurant — avant de faire une petite promenade digestive dans les ruelles de la ville (prenez donc les spécialités du Harz, par exemple un ragoût de viande dans une sauce au fromage de la région)

finir la journée par un menu exquis au restaurant bulgare appelé Kutscherplatz sur la place du village, juste à côté de la mairie (choisissez les spécialités du chef, elles valent le coup ainsi que le cadre et le service)

La rando

Cette randonnée superbe, à la fois impressionnante et sportive, (une des plus belles que j’ai faites dans la région) commence au parking situé en face de l’agence de tourisme. En prenant un petit chemin qui part sur la droite, vous longerez le parking pour les camping-cars. On retrouve rapidement le début du mur caché dans une forêt qui surplombe la ville.



Cette randonnée longe le mur du diable sur plusieurs kilomètres entre Blankenburg et Timmenrode. Au départ, on peut y découvrir différentes formations singulières et souvent vertigineuses telles le Großmutterfelsen (au début de la randonnée), un peu plus loin le Großvaterfelsen (319m). N’ayez pas peur de monter en haut de ce promontoire si vous n’avez pas trop le vertige. La vue est superbe.



Plus loin, vous pourrez profiter d’une vue toujours changeante en grimpant de rocher en rocher. Au passage, on remerciera chaleureusement Monsieur Carl Löbbecke, maire de la ville, qui découvrit cette crête de grès et qui décida d’aménager cet endroit en faisant installer des échelles en 1853. Sans lui, pas de randonnée possible et surtout, ce lieu magnifique n’aurait pas été déclaré réserve naturelle il y a longtemps.

Au passage, on découvrira le Teufelssessel, le canapé du diable. Au bout de quelques kilomètres de grimpette, la forêt de pins s’étoffe, la crête s’élargit et on arrive dans une petite vallée sauvage. Vous y trouverez un abri naturel appelé la Gewittergrotte et un peu plus loin, en faisant un tout petit détour sur la gauche, le Fuchsbau (le trou du renard) un abri souterrain construit au XXe siècle.

Les plus courageux devraient pousser jusqu’à Timmenrode pour aller admirer le Hamburg Wappen qui vaut le coup d’œil. Il s’agit là d’une formation de pierre qui ressemble à l’emblème de la ville de Hambourg : une façade fortifiée.



Ceux qui ont vu le film « Der Medicus », se souviendront d’ailleurs peut-être de l’endroit qui a été choisi pour le tournage d’une scène.

Pour plus de renseignements sur le parcours, allez sur outdooractive. Vous trouverez un plan de la randonnée.

 

Les liens utiles

Sur la ville de Blankenburg

Les deux restaurants que j’ai testés et que je conseille (sans qu’ils le sachent d’ailleurs) :