Une matinée parapente sur la Baltique

Un vrai coup de bol! Windfinder avait raison. Ce matin, le vent est pile-poil comme il faut et bien qu’on soit en pleine semaine, à 10 heures déjà, le petit parking de Stohl est assez plein. Les voitures viennent de la région mais aussi de Hambourg car la falaise de Stohl est la seule en Allemagne où on autorise le vol libre. Une véritable aubaine pour les parapentistes des environs de Kiel ainsi que pour les aéromodélistes d’ailleurs!

Oui! Aujourd’hui, tout est parfait car ce vent de Nord-Est, on ne l’a pas si souvent que ça, il est même assez rare. Le soleil est là et en plus, comme c’est le mois d’octobre, le parapentisme est à nouveau permis dans cette réserve naturelle où les hirondelles de rivage sont protégées (même si apparemment leur habitat a dégringolé il y a quelque temps).

Du parking à la piste de décollage, il n’y a que 800 m à faire à pied. Juste le temps d’épauler son matériel, de profiter des rayons du soleil qui illuminent les champs et font scintiller les vaguelettes. La mer est bleue, le ciel aussi. Vraiment parfait!

Le point de départ se fait juste au niveau des antennes radio de la marine (on ne peut pas les louper) et pendant que certains sont encore à terre, un petit groupe de parapentistes virevolte tranquillement le long de la côte.

A cet endroit, la falaise d’argile fait entre 20 et 30 mètres de haut. Au lever du soleil, elle est éclairée, par contre, dans la journée, elle s’assombrit ce qui lui donne un regard sévère qui tranche avec le vert des champs.

Au niveau de la falaise, toute la côte est délimitée par une petite bande de sable et de cailloux divers. De temps en temps, des blocs d’argile tombés pendant une tempête se décomposent contre leur mur d’origine, mettant à nu pierres et fossiles.

En haut, le sentier de randonnée longe les champs jusqu’à ras bord. Poussons un peu plus loin vers l’Est, en direction de Eckernförde, et marchons le long de la falaise à quelques centimètres du vide.

Dans le ciel, au dessus de nos têtes, à quelques dizaines de mètres du sol, les amoureux du vent s’en donnent à coeur joie et profitent de l’aubaine.

Cela peut paraître étonnant dans un cadre aussi vide de monde mais quand le vent est favorable, il peut y avoir de la concurrence à Stohl car les parapentistes et les mouettes ne sont pas les seuls à aimer jouer avec les thermiques, les aéromodélistes l’attendent aussi de pied ferme. Donc, il faut se partager le terrain. Heureusement, quand tout le monde s’y met, il est possible de cohabiter. Sympa quoi!

Liens et articles intéressants:

Qui veut en savoir plus sur les plages de la Baltique entre Eckernförde et Kiel, devrait lire mon article sur les plus belles plages de la Baltique entre Eckernförde et Kiel.

En ce qui concerne les conditions de vol des parapentistes, renseignez-vous au club de parapentisme de la région appelé Milan (comme l’oiseau) et consultez leur site.

Laisser un commentaire