Un petit vent de Danemark

Pas très loin de la frontière allemande, on peut profiter de la beauté de la mer du Nord à la mode danoise: des dunes immenses, des plages de sable fin et par temps de tempête, de beaux rouleaux de vagues. Ces étendues sauvages sont ponctuées de petits ports au timbre très scandinave.

Si les Danois ne viennent pas forcément en vacances en Allemagne, les Allemands du Nord eux adorent passer une petite semaine chez leurs voisins. Ainsi, dans la région du Jutland, on trouve des villages minuscules comme Vejers Strand qui ne compte que 65 habitants mais qui a plus de 1000 maisons de locations dans les dunes. Et il y a un très grand nombre de touristes allemands amoureux de la mer à y venir. Cela fait le bonheur des Danois (ça remplit bien les porte-monnaie) même si souvent ils semblent juger leurs visiteurs un peu trop envahissants.

Les plages

Mer du Nord. Vejers Strand.

Vejers Strand se trouve dans le sud du Danemark, à 40 kilomètres au nord de Esbjerg. Appréciez le paysage du haut des dunes. Vous remarquerez aussi qu’on peut rouler sur la plage. En Allemagne, ce n’est possible qu’à Sankt-Peter-Ording. Ici, c’est plus sauvage mais aussi parfois un peu plus hasardeux. Attention à ne pas s’embourber! Nous en avons fait l’expérience.

Et voici Skallingen Blavand, encore une très belle plage pas très loin de là où l’on peut se mettre à l’abri du vent dans les dunes qui ressemblent parfois plutôt à de petites montagnes. La plage est idéale aussi pour faire du vélo au bord de l’eau ou sortir son cerf-volant.

Les ports

Au niveau du fjord de Ringkøbing, on trouve de très jolis ports. A Bork Havn par exemple, le petit port est super sympa avec ses quais, ses pontons et son atmosphère bien scandinave. Mais c’est surtout à Hvidesande qu’il faut s’arrêter.

Un peu plus loin, on trouve Tipperne, une presqu’île créée il y a quelques centaines d’années par les afflux de sable. Les prés salés de Tipperne et Værneengene sont des sites protégés depuis 1898. Comme Tipperne est une réserve ornithologique, l’accès y est restreint. Il s’agit d’un point d’observation important pour les ornithologues.

A Værneengene, jetez un coup d’oeil sur les pavillons de chasse rudimentaires construits dans les années 1940. Les chasseurs utilisèrent tout ce qui leur tomba sous les mains: d’anciennes cages de poules, des caisses de poissons, de vieux wagons ferroviaires. Ce village fait de bric et de broc n’a toujours pas d’accès à l’électricité ni à l’eau courante. Les cabanes qu’on utilise de nos jours plutôt pour les vacances sont protégées par la loi ce qui leur donne un aspect très vintage.

Réserve naturelle de Tipperne avec ses maisons rudimentaires sans eau courante ni électricité.

Sources et liens intéressants:

Site de l’Office de tourisme du Danemark (en français)

Laisser un commentaire