Petite virée en Lituanie

D’accord, la Lituanie, ce n’est pas la porte à côté, même quand on est en Allemagne. Mais lorsqu’on sait qu’un ferry part tous les jours du port de Kiel en direction de Klaipeda, pourquoi ne pas commencer par le nord de l’Allemagne et envisager une escapade vers les pays Baltes par la suite?

Mes conseils:

  • visiter la capitale de Vilnius avec ses bâtiments baroques et ses nombreuses églises
  • se rendre dans la ville de Trakai où se trouvent une superbe forteresse en brique ainsi que le centre culturel et religieux d’une petite communauté, les Juifs karaïtes
  • faire un tour de bateau sur le Niémen (ou Nemunas en lituanien)
  • admirer les belles villas en bois de Druskininkai dans le fin fond de la Lituanie et aller se faire masser dans cette vieille ville thermale réputée pour ses sources et ses bains de boue
  • faire un saut en arrière et visiter le park Grutas qui abrite un grand nombre de monuments, d’effigies et de systèmes de répression datant de l’ère soviétique

Vilnius, la belle Baroque

A faire de long en large et de haut en bas parce que cette capitale vaut le coup d’œil, tout simplement!

Trakai

A 30 km de la capitale, vous trouverez un beau paysage de lacs. La forteresse en brique qui est construite sur une île entre plusieurs lacs a été la capitale de la Lituanie jusqu’en 1323. Symbole de la grandeur géopolitique lituanienne d’autrefois, il était logique que le peuple ait voulu restaurer le château lorsqu’il fut détruit en partie pendant la seconde guerre mondiale.

Druskininkai et ses boiseries

La ville thermale de Druskininkai se trouve dans le fin fond de la Lituanie, juste à côté de la frontière de la Biélorussie et de la Pologne et pas très loin non plus de celle de Kaniningrad. C’est un endroit magique pour les yeux, une ville où les villas en bois causent russe, où les églises ont des clochers à bulbe et sont très orthodoxes et où l’oiseau national de la Lituanie, la cigogne, aime se promener dans les bois de pins clairs. Dans ce petit coin un peu perdu mais néanmoins très touristique, on parle lituanien, polonais, russe mais bien moins anglais ou allemand. Et pourtant, la ville vaut le détour.

Un petit tour de bateau sur le Nemunas

Voici quelques clichés du Niémen ou Nemunas pris dans la région de Druskininkai pendant un petit tour en bateau. Vous êtes ici dans le parc national de Dzukija.

En Lituanie, on appelle ce fleuve le « père » des rivières lituaniennes. En effet, il dessert les grands bassins du pays et se jette dans la mer Baltique au niveau du grand port lituanien de Klaipeda. C’est du reste le fleuve le plus long de l’Europe de l’Est avec ses 937 km, il traverse plusieurs pays, constituant la frontière naturelle de Kaliningrad et de la Lituanie à la fin de son parcours.

Petite remarque: C’est sur ce fleuve, à bord d’un radeau que Napoléon, le tsar de Russie et Frédéric-Guillaume III signèrent la Paix de Tilsit en 1807.

Le Grutas Park et les vestiges de l’ère soviétique

Grutas park

Lorsque la Lituanie réclama son indépendance en 1990, la colère était telle que les monuments représentant le système soviétique furent mis à bas, démontés ou détruits. C’est alors que Viliumas Malinauskas, grand entrepreneur en champignons, eut l’idée de récupérer ces effigies. Sa collection se trouve dans un parc boisé à quelques kilomètres de Druskininkai et montre les atrocités de l’occupation soviétique à grand renfort de fils de fer barbelés, de miradors, de musique des années 1960 et de trains partant vers les goulags. Ce parc situé dans le village de Grutas a été ouvert en 2001 et est depuis un grand centre touristique lituanien.

Laisser un commentaire