Holtenau et le canal de Kiel

Depuis plus de cent ans, Holtenau a la cote. Avec ou sans accent d’ailleurs. Comme partout à Kiel, sa côte (avec un accent) invite à la promenade.

Fini le temps où les voiliers venaient charger et décharger leur marchandise sur les quais et où l’on stockait les paquets sur trois étages dans le grand Packhaus en briques. Aujourd’hui, en flânant sur les quais, vous trouverez un restaurant aux allures maritimes dans l’ancienne maison de stockage qui date de 1783 et les vieux gréements sont là pour le plaisir des touristes et des amateurs de voile. D’ailleurs, ces bateaux restent surtout sur la Baltique. Ce ne sont plus eux qui font des allers-retours réguliers entre la mer du Nord et la mer Baltique en passant par le canal mais de gros cargos chargés de containers. Et si on voit passer tout ce monde à Holtenau, c’est parce que le canal est situé à deux pas, sur le côté (avec deux accents).

Les marins ne s’arrêtent plus sur les quais pour boire un coup, vider ou remplir leurs cales depuis longtemps. Non, ils sont juste de passage. Leur drapeau nous raconte d’où ils viennent mais pas d’où ils sont partis et où ils vont. A Hambourg? Vers l’Atlantique ou même le Pacifique? Qui sait!

Les bons plans

se promener le long du quai appelé Tiessenkai, admirer les vieux voiliers et faire le tour du phare de Holtenau, au passage loucher à l’intérieur (avec un peu de chance, il y aura un mariage à cette heure-là)

faire le lèche-vitrines dans les petits magasins de voile et goûter, déjeuner ou dîner dans un des troquets du port, dans un décor maritime hétéroclite

prendre un bain bien rétro en allant à la petite station balnéaire de Holtenau

Les quais

Au juste, qu’est-ce qu’on recherche à Holtenau depuis plus de cent ans?

D’abord, le calme du lieu et la proximité de l’eau. Longer le quai en pierres pavées en admirant les beaux voiliers amarrés. A certaines heures, on peut même assister aux préparations d’un voyage et rêver.

Ensuite, évidemment, il y a la vue. D’un côté, la rive et ses forêts de chênes et de hêtres. De l’autre, les écluses du canal de Kiel. Aux heures de pointe, on voit arriver les gros bateaux chargés de containers, pépères. Cette lenteur fait du bien, elle repose, elle fait tourner au ralenti.

Le phare

Rapidement, le regard se porte vers un beau bâtiment en briques rouges. Il s’agit là d’un phare de 24 mètres de hauteur qui fut érigé en 1895 en même temps que le canal et le quai. Le phare de Holtenau est au fait l’un des plus beaux d’Allemagne.

Il sert non seulement de phare mais aussi de mémorial. A l’intérieur se trouve une unique pièce octogonale avec des plaques commémoratives dédiées à Guillaume I, Frédéric III et Guillaume II, les trois empereurs qui ont participé à la construction du canal de Kiel. Au dessus de la porte d’entrée qui donne sur la salle des trois Empereurs (Drei-Kaiser-Halle), le relief représente deux sirènes se donnant la main: la mer du Nord rejoint la mer Baltique. En arrière-plan, les phares de Holtenau et Brunsbüttel complètent cette image.

A l’origine, il y avait de l’autre côté un dragon symbolisant l’époque viking mais il fut démonté pendant la seconde guerre mondiale tout comme la statue de Guillaume II qui se trouvait sur la butte à côté du phare. Refondus, ils furent recyclés à des fins macabres.

La « plage »

Contrairement à Schilksee, Holtenau n’a pas de plage de sable fin. Néanmoins, emmenez votre serviette avec vous car la promenade s’achève par un petit bain des plus locaces. Holtenau est muni d’une station de bains (Seebadeanstalt Holtenau). Vous ne comprenez pas? Je vous explique.

Une centaine de mètres après le ponton réservé aux navettes, vous apercevrez sur la grève un second ponton qui donne sur une construction basse en bois blanc. Il s’agit ici d’une station de bains historique et restaurée avec amour. N’hésitez pas à entrer (la station est ouverte de 14h à 19 h) et vous aurez devant vous une énorme piscine (gratuite) dans un style rétro: la Baltique.

Le petit remontant

N’oublions pas non plus de s’installer dans un des anciens troquets du port. En été comme en hiver, quel plaisir de manger du poisson ou des crevettes et de boire une bonne bière ou un vin chaud (selon la saison) dans le Schiffercafé ou dans la Kombüse.

A faire également:

Vous pouvez aller jusqu’aux écluses et visiter l’exposition. Finalement, pourquoi ne pas prendre la petite navette pour aller sur la plate-forme qui est située de l’autre côté des écluses ou aller au musée des années 50 qui se trouve dans un hangar du port?

Laisser un commentaire