Les kitesurfeurs de Laboe

A quelques kilomètres au nord-est de Kiel, on trouve de très belles plages de sable blanc aux noms prometteurs. En effet, qui ne pense pas à une petite trempette dans les vagues ou à une sieste au soleil en lisant les panneaux Kalifornien ou Brasilien?

L’été, évidemment, il faut s’attendre à y trouver beaucoup de monde, à des campings bourrés de caravanes le long de la côte et des stands à gogo proposant des glaces et des barquettes « Currywurst-Pommes », une saucisse à la sauce ketchup saupoudrée de curry avec des frites en accompagnement. La Baltique est facilement à 20 degrés à la belle saison même si cela peut vous paraître étonnant. Ici, elle n’est pas très profonde et le climat est océanique. Du coup, ne vous énervez pas trop si vous découvrez, après avoir payé votre place de parking, que les plages sont payantes elles aussi. Un avantage: Elles sont nettoyées régulièrement et on paye le fait qu’elles soient à quelques pas des commerces, des stands qu’on appelle « Imbiss » ou « Bude » et de la digue ou de la « Promenade », selon l’endroit.

Laboe, ça fait certes moins américain (en fait, il s’agit d’un nom d’origine slave) mais je vous y emmène aujourd’hui quand même car cette ville située juste à l’embouchure du fjord de Kiel permet déjà d’admirer la Baltique. On peut y faire de très belles promenades, même en plein hiver comme le montrent les photos ci-dessous.

La glisse

Si vous choisissez un jour où le soleil et surtout le vent sont de la partie, vous pourrez non seulement profiter de la belle couleur bleutée de la mer, des vaguelettes et du passage des cargos et ferrys dans le chenal mais en plus, vous assisterez certainement à un spectacle haut en couleurs le long de la côte. Du moins le week-end quand les sportifs ont le temps de venir faire leurs acrobaties!

A 100 mètres du Mémorial de Laboe et du sous-marin, certains se promènent avec tout leur attirail.

A Laboe, comme à Kalifornien et à Brasilien, c’est le domaine des kitesurfeurs. Ailes à boudin, plates ou à caissons, harnais ceintures ou culottes, combinaisons avec ou sans bermuda, casques ou pas, planches twin-tip, tout y est!

Saut périlleux tout près du ponton. Certains volent carrément par dessus.

En allant vers Stein, vous trouverez aussi des kitesurfeurs qui profitent du vent et de l’eau peu profonde.

Le sous-marin de Laboe

Laboe a l’avantage de proposer d’autres attractions touristiques. En effet, on peut également admirer la baie en montant au sommet de la tour de Laboe, mémorial naval en l’honneur des marins tués pendant les deux Guerres mondiales, quelle que soit leur nationalité. On peut aussi visiter un ancien sous-marin allemand de la Kriegsmarine qui se trouve sur la plage et qui sert de musée technique.

La falaise entre Laboe et Stein

En allant en direction de Stein, donc vers l’est, vous pourrez passer au milieu de jolies dunes herbeuses et vous promener ensuite le long d’une falaise d’argile. Ici, vous trouverez un chemin de randonnée qui longe le camping et qui va vers Stein. Pour ce faire, il faut prendre un des escaliers qui donnent accès au camping. Si vous optez pour le haut de la falaise, faites quand même attention de ne pas marcher trop près du bord. La falaise est somme toute assez friable.

Evidemment, les plus prudents peuvent rester en bas, près des vagues. La falaise est constituée de couches d’argile et de sable impressionnantes. Après les tempêtes, il est possible qu’une partie du mur s’écroule. Alors, avec un peu de chance, on peut trouver des fossiles dans les blocs d’argile. Avis aux géologues!

Plus loin, près du parc naturel de Stein et du port de plaisance appelé Marina Wendtorf, les sports de la glisse sont au rendez-vous également. Un petit conseil: Attention où vous mettez les pieds. A certains endroits, il y a des lignes et du matériel un peu partout et les kitesurfeurs sont pointilleux.

J’ai effectué cette promenade le 30 décembre. Donc, il faisait un froid de canard. Néanmoins, pensez aux mots évocateurs, à Kalifornien, Brasilien ou Laboe, oubliez les 7 degrés et le vent cinglant si vous y allez en hiver et rêvez un peu en admirant ce cliché presque estival…

Laisser un commentaire