Le musée de la préhistoire de Albersdorf

Pour remonter le temps, pas besoin de machine. Il suffit juste de faire un petit tour à Albersdorf, pas très loin de la mer du Nord et de visiter son parc archéologique qui est situé au départ d’un domaine de 40 hectares. Nous voilà alors 5000 ans plus tôt, dans un paysage de savanne et de végétation basse à partager le quotidien des peuplades de l’Allemagne du Nord.

Le parc

On y trouve en tout quatorze maisons de la Préhistoire, faites de bois et d’argile. Evidemment, il s’agit là de reconstructions mais elles ont été effectuées d’après les résultats de fouilles archéologiques. Les habitations et leurs jardins ont été aménagés entre autres par des étudiants de l’université de Hambourg qui se sont souvent inspirés des cultures indigènes pour construire les outils et objets du quotidien et là bravo! Les habitats paraissent authentiques, on y trouve des répliques visibles habituellement dans des vitrines de musée.

Près de l’entrée, un bâtiment qui reprend la forme d’un tumulus et dans lequel on peut pénétrer, permet d’en apprendre plus sur les rites funéraires du Néolithique pendant que les enfants se régalent en allant à la découverte d’un passage secret inspiré des grottes habitées pendant la Préhistoire.

Parcours souterrain pour les enfants

Plus loin, un parcours expose différentes sortes de pierres que l’on trouve souvent dans la région et qui sont arrivées de Scandinavie au cours de la glaciation vistulienne. Juste à côté, un tumulus en pleine construction avec son chantier nous explique par quels moyens ingénieux ces mégalithes furent égirés.

Reconstruction d’un chantier néolithique

Puis on arrive près d’un campement de chasseur. Là, attention aux pièges! Ils sont faits pour les coqs de bruyère, les renards, les loups ou même pour les ours mais on peut se blesser quand même. Qui veut faire du tir à l’arc peut profiter du stand et des cibles. Un sanglier ou un cerf? Comme vous voulez.

Au mieux, il faut venir le week-end car on y trouvera Werner dans sa cabane ouverte. Werner, c’est l’homme du Néolithique, celui qui montre comment fabriquer un arc, affuter un silex et faire du feu ou qui explique comment vivent les hommes de son époque. Les enfants peuvent même naviguer sur son étang avec une pirogue plutôt faite pour les petits formats. Dans d’autres habitations, il est possible aussi de tisser, de moudre du blé ou de travailler avec des pigments comme le faisaient nos ancêtres. Il y en a vraiment pour tout le monde.

Pour parfaire la visite du parc et se sentir proche des va-nu-pieds de la Préhistoire, par beau temps, faites également le sentier pieds nus qui ravit les enfants et leurs parents. Idem pour l’aire de jeux.

A faire aussi:

Le plan rando

Evidemment, on peut approfondir en faisant une des randonnées conseillées près du parking (payant). L’une d’entre elles fait passer dans la forêt et mène jusqu’au Canal de Kiel. Sur le chemin, on peut découvrir le ravissant vallon appelé Gieselauthal et qui a déjà été habité pendant le Néolithique (au passage, admirez tumulus et pierres gravées).

Encore un peu de préhistoire

Près de la gare, il y a aussi un musée de la Préhistoire que je n’ai pas encore visité. A vous de raconter!

Friedrichstadt, le petit Amsterdam

La ville construite par des réfugiés hollandais fait penser à Amsterdam.

Liens utiles:

Le parc Steinzeitpark Dithmarschen

Laisser un commentaire