La ville thermale de Bad Harzburg

Bad Harzburg est un point de chute idéal pour tous ceux qui veulent passer quelques jours dans le Harz et découvrir la partie Nord-Est de ce massif.

Pourquoi Bad Harzburg?

Le fameux Brocken et les villes à colombages très romantiques de Goslar et de Wernigerode ne sont pas très loin et pour rayonner, il y a l’autoroute juste à côté sans qu’elle dérange. Comme la ville se trouve à flanc de montagnes, Bad Harzburg est pour ainsi dire une des portes d’entrée du Harz.

Le climat y est plus chaud et plus sec qu’à l’ouest, dans la montagne, puisque les nuages se sont déjà vidés avant d’arriver.

Autour de cette ville, il y a un grand nombre de balades et randonnées très chouettes à faire ainsi que des spas pour les heures de détente.

La ville elle-même, toute calme et coquette, ressemble un peu aux photos vintages d’un vieil album. Ville thermale prisée depuis le XIXe siècle, elle a un charme fou avec ses immeubles en bois coloré de la Belle Epoque, sa longue allée piétonne où se faufile un petit torrent et son parc vert où on peut déambuler tranquillement, une glace à la main, en admirant les montagnes.

Qui veut y faire la fête, trouvera moins son bonheur. A Bad Harzburg, on y vient encore pour faire sa cure. Donc, il s’agit plutôt de se reposer et les magasins sont en conséquence. Dans la célèbre allée piétonne Bummelallee, on trouve tout pour la santé: des perruques, des chemises de nuit style mémé et des paumades en tout genre. Mais il y a aussi des antiquités à ramener, des boites de légos pour les petits-enfants et bien sûr les souvenirs très kitsch pour la voisine qui s’est occupée du chat.

Pour se rajeunir un peu, la ville, depuis quelques années, fait de gros efforts et a mis en place des activités très sympas si bien que Bad Harzburg est parfait aussi pour les familles qui ont envie de bouger.

Les bons plans

 se promener dans la Bummelallee et admirer les vieilles villas toutes plus charmantes l’une que l’autre (je conseille vivement de s’arrêter devant la maison du Parkhaus, Bummelallee 4, où j’ai loué un appartement et qui vaut le coup rien que pour son passé intéressant: Il s’agit à l’origine d’une villa juive)

aller au sentier des cimes, au Baumwipfelpfad ouvert depuis 2015, donc tout beau tout neuf (au mieux prendre un Kombiticket pour le sentier des cimes et le funiculaire), monter au sommet de la coupole, se faire une frayeur en avançant sur le ponton en verre transparent qui surplombe la ville et se promener dans les arbres comme un écureuil

prendre le funiculaire, la Seilbahn la plus vieille d’Allemagne, et monter jusqu’au Burgberg (483m) d’où on a une vue superbe sur les montagnes avoisinantes et sur le Brocken

sur le Burgberg, faire le tour des ruines de la forteresse, la Harzburg, aller s’asseoir devant la Canossa-Säule (construite en 1877 en l’honneur de Bismarck) pour profiter de la ville plongeante et redescendre tranquillement à pied jusqu’à la ville en utilisant le Ministerweg et le Kalte Tal (chemins bien indiqués par des panneaux)

déambuler jusqu’à la Wandelhalle qui se trouve juste à côté du casino et du Palmen-Café et goûter (pour les plus courageux) à une des eaux de source réputées pour leurs vertus médicinales (surtout gastriques)

admirer le Jungbrunnen, une fontaine de jouvence pleine d’humour avec des petits vieux rajeunis par l’eau de cure, (sur une place le long de la Bummelallee)

aller sur la Place de Port-Louis. Au passage, il faut absolument que je fasse un grand clin d’oeil amoureux à ma ville natale qui est jumelée avec Bad Harzburg depuis le début des années 1990. Sur cette place, on y trouvera entre autres un bistro dont la carte est plutôt allemande mais toutes mes félicitations au propriétaire! Avec la marquise à volants et la décoration de ce restaurant, on se croirait dans une rue de Port-Louis ou de Lorient. Very breton!

Bon à savoir

Pour ceux qui aiment la randonnée et qui ont des enfants à motiver

On peut acheter des petits carnets de randonnées pour 3 € dans les agences de tourisme. (L’agence de Bad Harzburg se trouve juste en face du Baumwipfelpfad.) Une fois armé de ce carnet, le but du jeu est de faire des randonnées dans la région et d’acquérir une des différentes Harzer Wandernadel en faisant collection de tampons. Les boites à tampons sont situées à des endroits clés sur les chemins de randonnées. En général, il s’agit de points de vue ou de formations géologiques spectaculaires et donc d’aimants touristiques. On fait donc deux pierres d’un coup. Ces randonnées mythiques et traditionelles sont indiquées sur les cartes. Par contre, à moins de se renseigner sur leur localisation exacte, il faut les chercher, ces boites, donc bien ouvrir les yeux quand on s’approche d’un lieu. Ça fait marcher les enfants et surtout ça les motive.

Un tuyau pour Bad Harzburg: Acheter le carnet avant de se rendre au Baumwipfelpfad et au Burgberg!

Bad Harzburg a encore d’autres activités

  • la maison de la nature, le Haus der Natur, qui a une exposition permanente sur la nature du Hartz et qui propose régulièrement des sorties (dont la visite du parc à lynx)
  • le Luchsgehege, parc à lynx où on peut observer ces animaux qui ont été réintroduits avec succès dans le Hartz (promenade à faire à pieds jusqu’aux Rabenklippen en partant de la ville ou ligne de bus, visite gratuite et distribution de nourriture le mercredi et samedi 14h30)
  • la piscine thermale un peu vieux jeu (paraît-il) et l’aire de golf
  • le café WINUWUK avec ses expositions d’art

Pour ceux qui veulent squatter à Bad Harzburg

Comme il s’agit d’une ville thermale, toute personne vivant dans cette ville doit payer une taxe d’habitation de 2 € par jour (gratuit pour les enfants de moins de 18 ans). Le fait de payer cette taxe donne le droit à des prestations comme l’utilisation illimitée d’une ligne de bus principale, l’utilisation gratuite de la bibliothèque et une subvention sur l’eau. Prenez donc votre petit coupon avec vous si vous voulez en profiter.

Liens utiles

Lectures:

Markus Weber: « Das ist Deutschland… und es gehört uns allen ». Juden zwischen Akzeptanz und Verfolgung im Kurort Bad Harzburg. Appelhans Verlag Braunschweig, 2016.

Laisser un commentaire