Bien big, le Biggesee!

Nous voici dans le Sauerland, près d’un lac joliment encaissé par une chaîne de montagnes, à une petite heure de la ville de Cologne. Non, « Bigge » ne vient pas de l’anglais « big » et pourtant, il y aurait de quoi! En réalité, la Bigge, c’est une rivière bien dynamique qui se jette dans la Ruhr. Et en ce qui concerne le Biggesee, il s’agit d’un lac qui fait vingt kilomètres de long et qui pourrait presque paraître naturel si on ne tombait pas sur un long mur en béton faisant barrage près de la ville de Attendorn.

La Bigge, une petite rivière dynamique

La Bigge hier et aujourd’hui

Photo des années 1960

Bizarre de s’imaginer que dans les années 1950, on trouvait de petits villages ruraux au fond du lac actuel pendant que la rivière de la Bigge serpentait en plein milieu de tout ça. C’est en 1965, après neuf ans de travaux, que la vallée et ses habitations disparurent, englouties par les eaux fluviales des environs. Quant aux habitants, il fallut leur procurer logis et souvent aussi un nouveau travail.

Les réserves d’eau, en fait, ce n’est pas ça qui manque dans la région mais le Biggesee est l’une des plus grandes retenues de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Approvisionné en grande partie par deux rivières, la Bigge et la Liste, il permet à la Ruhr de rester navigable toute l’année. Dans la partie sud du lac, vous trouverez donc un autre barrage, celui de la Liste, datant de 1912 qui est plus petit mais bien plus esthétique.

Aujourd’hui, toute cette eau épouse les versants abrupts des montagnes ce qui explique qu’il n’y ait pas énormément de plages. Celle de Attendorn se trouve à une minute d’un des campings de la commune et à cinq-dix minutes du barrage. Fait assez étrange pour moi qui suis habituée aux côtes et aux lacs naturels: Les plages de sable qui sont plutôt des petites bandes de sable sont uniquement accessibles de 10 h à 20 h. Pas la peine de penser qu’on peut passer outre puisqu’elles sont entourées de hauts grillages. Par contre, aux heures d’ouverture, elles sont surveillées et à Attendorn, on y trouve un kiosque et un bassin pour les petits.

Comme la plage est située juste en face du barrage, on a loisir de regarder cette construction mastoque. Je ne cacherai pas que je ne l’ai pas trouvée très belle mais l’ambiance est sympa quand même, surtout après une belle randonnée. Sur la droite, on entrevoit une plate-forme panoramique. Sur la gauche, cachée dans les hauteurs et derrière la cime des arbres, les ruines d’un château. Et tout autour, une ribambelle de petites montagnes bien vertes. Quelques bateaux naviguent sur l’eau. Normal! On est tout près d’un club de voile. Joli quoi!

Plus loin, une grande île déclarée réserve naturelle sépare les eaux en deux. De part en part, des péninsules très nature plongent doucement dans l’eau, cachant le reste du paysage et laissant deviner qu’on ne voit pas le bout du lac.

Très chouette à parcourir que ce soit à pied, en moto, en vélo ou en bateau. D’ailleurs, pour celles et ceux qui ne veulent pas pagayer, il est possible de faire une petite croisière de deux heures. Je n’ai pas testé mais ça a l’air très relax. Voici une des vedettes au repos, juste avant le coucher de soleil:

Un petit tour dans les hauteurs

A Attendorn, il est possible de profiter d’une vue panoramique à deux endroits:

  • sur une plate-forme appelée « Bigge-Blick » (Blick signifie « regard » ou « vue » donc le ‘panorama de la Bigge’)
  • et au niveau des ruines de la Waldenburg

Je vous propose de combiner plusieurs petites randonnées pour faire les deux.

Garez-vous sur le parking de randonneurs en face du camping « Biggesee » dans la rue appelée Waldenburger Weg et montez dans la forêt en direction du « Bigge-Blick ». Vous êtes dans une belle forêt parsemée de digitales. Attention! Ça grimpe fort.

Pour mieux vous orienter, vous pouvez suivre les plaquettes noires A4 qui sont fixées aux poteaux et aux arbres. Il s’agit d’un chemin de randonnée de 2,5 km qui fait une boucle en passant dans la forêt et le long du lac. Il vous mène d’abord jusqu’à la plate-forme qui se trouve au sommet du Dünnekenberg (390 m) et qui a été inaugurée en 2013. Du solide même si ça bouge un peu!

De là, vous avez une très belle vue panoramique. A gauche, vous apercevez la plage, le club de voile et les ruines de la Waldenburg. A droite, le barrage et en face, la Gilberginsel qu’on appelle aussi l’île aux oiseaux car elle abrite entre autres une colonie de cormorans, des oiseaux migrateurs ainsi que des milans noirs.

Le chemin redescend ensuite en lacets et aboutit au barrage. De temps en temps, on cherche un peu les panneaux mais dans le doute, il faut tout simplement s’orienter vers le barrage. Après avoir admiré la forêt de feuillus en hauteur, vous voilà soudain dans une zone fantomatique qui commence au niveau d’un blockhaus tout rond. Plantés en rangs réguliers, les pins ne demandent qu’à survivre. Ce petit bois (je n’ose pas parler de forêt) a vraiment une beauté macabre.

Arrivé en bas, on peut s’installer juste au bord de l’eau, sur la terrasse d’un restaurant du nom de Leuchtturm (donc « phare ») d’où sa forme originale. Ce restaurant qui propose gratuitement aux amateurs de vélo de remplir les gourdes d’eau ou les batteries électriques a une carte pas énorme mais très honnête et surtout très goutue.

Ensuite, vous pouvez reprendre le chemin plat qui longe le lac en direction de la plage et du petit port de plaisance. Evidemment, si le coeur vous en dit, faites donc une halte à la plage (à condition qu’elle soit ouverte) et continuez ensuite en direction des ruines du château de Waldenburg.

En chemin, vous verrez une petite chapelle dédiée à la Vierge Marie qui date du XVIIIe siècle et qui se trouvait à l’origine cinquante mètres plus bas. Elle fut démontée et déplacée dans les années 1960. Sa charpente en bois est encore d’époque. Même si elle est fermée, vous pourrez en admirer l’intérieur puisqu’une grille fait office de porte.

Waldenburg date du Xe siècle et semble avoir été une grande forteresse mais à vrai dire, il n’en reste plus grand chose. Cependant, la vue est belle et si vous avez la même chance que moi, vous y verrez des oiseaux de proie qui nichent dans les hauteurs.

Somme toute, cette promenade donne une très belle impression de la partie nord du lac. Pour les plus sportifs, il est possible évidemment de faire une plus grande randonnée. Le « 2 Burgen-Weg » vous permet d’aller jusqu’au château de Schnellenberg qui se trouve à quelques kilomètres de là. Je parle de ce bel édifice qui vaut une petite visite dans un autre article.

A faire dans le coin

Le musée à ciel ouvert de Hagen
La grotte d’Atta (Atta-Höhle) à Attendorn
Le château de Schnellenberg dans les hauteurs de Attendorn

Laisser un commentaire